Chers amis,

 

Dernière ligne droite vers l’obtention du label qualité Gabriel

Engagée depuis le mois de janvier dernier dans une démarche Qualité qui s’inspire de la norme ISO 9001, l’école Notre-Dame de Belle Étoile amorce à présent la dernière ligne droite en vue de l’obtention du label Qualité décerné par la Fondation pour l’école. Le programme Qualité dans lequel nous nous inscrivons vise une amélioration continue de l’efficience de l’école : maîtrise des gaspillages, de la sécurité des élèves et des maîtresses, apports d’outils de résolution des problèmes, partage et communication avec les parents, les bénéfices seront nombreux !

 

 

 

Concrètement, tout le fonctionnement de l’école est analysé puis sécurisé à travers la construction de processus. Pour l’heure, parmi les 23 processus recensés par le programme Qualité, 13 ont déjà été rédigés. L’écriture des fiches Pédagogiques Gabriel, véritable outil de pérennisation de l’enseignement de notre école, est en cours chez les institutrices pour la grammaire, la conjugaison et les mathématiques. Le logiciel Charlemagne et son portail web dédié aux familles seront par ailleurs déployés en novembre pour accompagner notre changement.

 

Une fois l’école prête à être auditée, c’est le cabinet ACTHEOS qui certifiera la transparence comptable, et le cabinet IFACI Certification qui attestera du respect du cahier des charges défini par la Fondation pour l’école. Puis, le Label qualité sera octroyé si l’école a reçu l’agrément des certificateurs et qu’elle respecte la charte de la Fondation et la réglementation officielle.

 

Du coté des élèves

Au mois de septembre, les élèves ont repris le chemin de l’école dans une ambiance joyeuse et reposée. Ils sont actuellement répartis au sein de quatre classes à double niveau, trois d’entre elles étant complètes. Les deux institutrices de maternelle ont suivi une formation Boîte à bons points durant l’été. En Grande Section – CP, nous avons recruté une nouvelle institutrice, Anne Baude, qui termine en parallèle sa formation à l’ILFM (Institut Libre de Formation des Maîtres). Du côté des CE, c’est Sophie Bethenod, institutrice dans l’école depuis longtemps, qui s’occupe de la classe à plein temps. C’est toujours la directrice qui est en charge de la classe de CM, avec une décharge plus importante cette année : pour mieux faire face au développement de l’école, trois après-midi lui sont désormais accordées pour s’occuper des affaires de la direction.

 

Cette année, la discipline positive prend de plus en plus d’importance dans notre pratique. Plusieurs classes se rassemblent une fois par semaine pour un Temps d’Échange en Classe : temps pendant lequel les enfants font remonter le positif et le négatif de la semaine, puis discutent de façon constructive pour améliorer des points de la vie de classe qui ont été notés et glissés dans la boîte appropriée. De la gestion des équipes de foot, à la propreté des toilettes, en passant par les soucis de camaraderie et le silence de l’école … tout y passe. Les élèves deviennent ainsi plus responsables de l’école dans laquelle ils vivent : ils se tiennent aux engagements qu’ils proposent et grandissent ensemble dans la bienveillance. Les fruits sont déjà nombreux. D’autre part, les notes de comportement évaluent désormais tant les erreurs que les progrès. Enfin, un ambassadeur de la paix est chargé, sur la cour de récréation, d’aider les enfants qui se disputeraient à régler leur conflit. En bon médiateur, il tâche de faire exprimer à chacun ce qui s’est passé et d’aider les opposants à trouver un terrain d’entente. Pour encourager tout cela, l’éducation civique a été remise à l’honneur cette année ; nous travaillons notamment les thèmes de l’autorité, la valeur de l’exemple, la notion d’influence, pour aider chacun à faire grandir son âme en franchise, dévouement et vertu. 

 

Une autre amélioration est à noter cette année au niveau des locaux : des cloisons ferment désormais la classe de maternelle (anciennement séparée du couloir par un rideau), et un nouvel accès aux toilettes pour les élèves permet aux maîtresses d’avoir une vraie salle des professeurs, où elles peuvent tant travailler que déjeuner au calme. Sur la cour, des cages de foot ont été installées et un marquage au sol à la peinture a été réalisé : marelle, cercle de motricité, terrain de foot ou ballon prisonnier. La touche finale sera déposée en octobre : les parents vont prendre un week-end afin de peindre les dernières cloisons.

 

 

Pour finir avec les nouvelles des élèves, vous trouverez ci-après quelques photos des sorties de classe réalisées en fin d’année : visite d’une ferme pédagogique pour les maternelles, d’une boulangerie pour les CM et les CE, et stage à la prévention routière pour les Grandes sections.

 

 

prélèvement à la source : quelle implication pour les donateurs ?

Le début d’année scolaire rime également avec le lancement de la campagne de dons pour financer la partie du fonctionnement de l’école non couverte par les frais de scolarité versés par les familles. Il nous faut cette année recueillir 45 000  € de dons. Le prélèvement à la source, qui entrera en vigueur dès le mois de janvier prochain, n’impactera pas la réduction d’impôts liée aux dons. Plusieurs points peuvent être soulignés :

 

Le taux appliqué aux contribuables à partir de janvier 2019 pour les prélèvements à la source est un taux « hors réductions d'impôt ».

Si vous réalisez un don en 2018, deux cas de figure peuvent se produire en termes de calendrier :

Vous aviez déjà réalisé un don en 2017. Dès janvier 2019, vous recevrez un premier versement équivalent à 60% de la réduction d'impôt dont vous aviez bénéficié en 2018 au titre des dons effectués en 2017. Le solde vous sera restitué en juillet 2019, après votre déclaration de revenus au printemps qui permettra de confirmer le montant des dons engagés en 2018 ouvrant droit à la réduction d'impôt (si aucun don n’est réalisé en 2018, il vous faudrait rembourser le versement perçu en janvier 2019).

Vous n’aviez pas effectué de don en 2017. Vous ne toucherez rien lors du premier versement de crédit d’impôt prévu en janvier 2019. En mai 2019, vous déclarerez votre don réalisé en 2018, et vous toucherez l’intégralité de la réduction d’impôt en juillet 2019.

 

Nous comptons sur votre aide et sur vos prières !

Soyez assurés de notre entier dévouement pour les enfants qui sont confiés à notre école,

 

 

Marie-Charlotte Biays                                               Frédérique Grazzini, pour les membres de

Directrice de l’école Notre-Dame de Belle Etoile       l’AFCP (association gestionnaire de l’école)